TERRIFIQUE, BELLE, FORTE

This is a re-write. Out of love for the language, for this blog, and for me. My friend Sisi E decided to do this right. The English translation is in the first draft/post, the inspiration to write in a different language came from an ode to Jhumpa Lahiri’s new work, and the first words in ink are still on the back pages of the novel, Silbermann. Enjoy.

S’il veut partir
Laisse-le s’en aller
Tu es terrifique
Et étrange et belle
Des qualités que tous ne savent pas aimer- Warsan Shire

Ne pas l’aimer me rappelait à quel point je l’avais aimé
Non, ils ne sont plus les mêmes mais ils se connaissent
Le temps et les relations semblent s’en aller et grandir ensemble
Et j’ai passé plus de temps avec sa seconde personne

Quand je lui ai parlé de sa première personne
La seconde est restée silencieuse et m’a laissée être
Je sais qu’il savait qu’il ne serait pas remplacé
Personne ne peut prendre sa place
A dire vrai, je ne savais pas ce que je recherchais et le lui ai dit

Cette nuit-là, tandis que nous couchions cote a cote,
Nos visages tendus vers le ciel, à la recherche de notre étoile
J’ai essayé de parler de sa seconde personne
Mais sa première personne le savait déjà

Nos corps ont bougé et nos mots se sont évanouis
Le vent a effacé la balle en quelques heures
Et pour une raison que je ne sais expliquer
Je me suis sentie plus légère
De retourner a lui.

 

Sign up to receive news on art, literature, and travel in Nigeria and select world locations.

Take the first step and sign up! Don't delay.

Let's hear your story

%d bloggers like this: